mardi 13 février 2018

Trouvailles du Week-End

Alors que l'Hiver bat son plein, entre ces interminables jours pluvieux de déprime absolue et ces températures qui nous font frissonner (et encore ici à Toulouse on n'est pas si mal lotis !), une petite lueur joyeuse a égayé ces deux dernières semaines : un gros vide-grenier (couvert) dans la périphérie de Toulouse ce week-end, et ses promesses de trouvailles. 
Alors évidemment, la réalité rejoint rarement le fantasme, et là pas moins qu'ailleurs les étals étaient remplis de merdouilles made in China et de fringues pour bébé, et sur les rare stands présentant quelques articles plus anciens, les prix s'envolaient (souvent des pros en fait)... Heureusement, parmi tout cela, ballotée par une foule impressionnante (et aussi décourageante !), j'ai tout de même réussi à faire quelques jolies prises à petits prix :





Et voilà mon "tableau de chasse" de ce week-end ! 
Allons-y pour les détails...


Je m'étais juré d'arrêter avec les boîtes en métal, mais on ne repousse pas comme ça un amour viscéral datant de plus de 15 ans ! Eh oui, car les boîtes anciennes, ça été ma toute première collection, quand j'ai commencé à chiner vers l'âge de 16 ans...oulà ça ne me rajeunit pas ! Ceci dit je me contente désormais soit de très grands volumes soit de toutes petites boîtes comme ces deux, qui me serviront à recueillir boutons et autres cannettes ou accessoires de couture.




Quelques cartes postales anciennes, des années 1900 à 1960 : c'est toujours plus sympa et original d'écrire sa correspondance sur une de ces photographies kitschissimes au charme désuet !


Pratique et confortable, une petite combinette années 70 : pour la nuit ou sous une robe un peu transparente, ou en cette saison pour s'isoler du froid.



J'adore ces plateaux kitschs qui me rappellent ceux de ma Grand-Mère !



Pour une fois que je trouve un de ces flacons anciens à un pris décent ! En plus c'est un petit clin d'oeil à ma cousine, qui cultive le safran en Provence ;-)



Un ravissant petit verre peint à la main d'un bouquet Libération, j'adore !



Ca peut vous étonner, mais j'adore tout ce qui est bijoux ethniques : j'aime beaucoup les mixer avec mes looks rétro, depuis toujours. Ces gros colliers multi-rangs ne font pas exception, j'ai déjà plusieurs couleurs, alors quand je suis tombée sur celui-ci à mini mini prix (2 euros !!!), je n'ai pas hésité une seconde. 


Un coupon de coton fleuri, que je situe vers les années 30-40... Ces petits coupons sont idéaux pour confectionner des doublures de sacs par exemple.



Deux très jolies parures de cheveux, vers les années 30-40, coup de coeur !


Toute petite mais ravissante étoile strassée de bleu, à glisser sur un chignon...


...et coup de coeur pour cette grande barrette papillon, si délicate !

Encore un peu de mercerie ancienne avec des trois boucles de ceinture en métal...


...et cette flopée de boutons peint, en bois et en pâte de verre !


Une ravissante petite broche en résine façon écaille, peinte à la main de deux brins de muguet, trop chou, non ? Vers les années 40.


Et comme à mon habitude je termine par ma pièce préférée, mon gros coup de coeur du week-end, ces incroyables boucles d'oreilles années 40 à motif de couleurs de cartes à jouer ! Je n'en avais jamais vues de pareilles. Il me tarde maintenant de les porter, avec une tenue qui saura je l'espère les mettre en valeur comme il se doit !


A bientôt !

mercredi 7 février 2018

A Nouvelle Année, Nouvelles Résolutions + DIY Ceinture 1940's

Oulàlàlàlà j'hallucine complet quand je vois depuis quand je n'ai pas écrit dans ces pages !!! Le rush de Noël (les cadeaux à la dernière minute + nous avions du monde à la maison donc organisation, courses, etc...), du monde chez nous pour le Nouvel An, et un début d'année chargé avec une convalescence post-opératoire d'un mois (rien de sérieux pas de soucis)...bref pas vraiment le temps de faire des photos, ni l'énergie de faire la coquette en tenue d'époque. De même, avec l'Hiver qui s'est installé, mes trouvailles se font rares : pas de tournée des puces pendant plusieurs semaines d'affilée à cause du mauvais temps, plus de vide-greniers...c'est décidément bien triste l'Hiver ! 

Mais nous y voilà : 2018.  Pour ce blog, je pense que ce sera un peu l'année de la dernière chance. Non pas que je n'apprécie plus de venir relater ici une part de ma vie, vous montrer mes trouvailles et mes tenues anciennes entre autres. Mais voilà, vous l'avez bien constaté, ça fait déjà un bon moment que je manque cruellement de temps pour être "régulière" dans mes articles. Et à mon sens, un seul article par mois c'est un peu faible pour un blog. Je vais donc redoubler d'efforts et sans doute veiller un peu plus tard le soir, pour faire un peu revivre ce blog et tenter de vous proposer des articles au minimum une fois par semaine. Je me retrousse déjà les manches.

Débutons donc ces bonnes résolutions de début d'année avec un petit DIY, promis il y a quelques jours sur mon compte Instagram. Car oui, au top de mes résolutions pour cette année, il y a (comme chaque année je crois mais chuuuut) : faire plus de projets couture ! C'est assez bien parti cette fois car avec ma longue convalescence je me suis motivée pour terminer pas mal de projets en cours, dont certains commencés depuis plus de 6 mois tout de même ! Bien sûr je ne manquerai pas de vous montrer quelques unes de mes réalisations ici même :-)

Mais pour l'heure, voici donc ce petit tuto promis : il s'agit de la reproduction d'une ceinture des années 40, époque de restriction textile, que j'ai en ma possession depuis quelques années. L'originale étant si fragile (et trop petite maintenant) que je n'ai jamais osé la porter. Du coup, pourquoi se priver du même coup d'une idée et d'un look sympas ? J'ai donc décidé d'en réaliser une copie à ma taille.

 
Et pour rester dans l'esprit "restriction" et système D de mise à l'époque, je n'ai utilisé que des matériaux de récupération : chutes de cuir et de feutre, et boucle de ceinture d'époque.



Confrontation de l'originale (en haut, en feutre gris et cuir marron), et de ma copie.


J'ai choisi de monter les différents éléments de la ceinture, en l'occurrence des losanges en feutre + des feuilles en cuir, sur une bande de gros grain : ce n'était pas le cas de la ceinture originale, les différents éléments de restant solidaires que par la couture, ce qui rendait le tout plutôt fragile et très peu résistant aux tensions qui peuvent d'exercer sur une ceinture. Pour pallier à cela, le gros grain m'a semblé la solution la plus simple et économique : ça tombait bien j'avais justement un peu de ce ruban résistant dans mes fournitures anciennes ! 



Pour faire une ceinture similaire il vous faudra :
- un petit bout de papier à patron et de plastique type rhodoïd pour le patronnage
- un mètre de gros grain d'une largeur qui sera cachée par les éléments de la ceinture
- une boucle de ceinture ancienne de la couleur de votre choix
- quelques coupons de feutre (pas de la feutrine hein, on parle bien ici de vrai feutre, genre feutre à chapeau : si vous n'en trouvez pas je vous conseille de découper dans un vieux chapeau, on en trouve toujours en vide-greniers pour quelques pièces) 
- des chutes de cuir (ici j'ai utilisé des chutes de cuir d'agneau rouge travaillé comme du daim pour un fini velours)
- une machine à coudre + fil + aiguilles évidemment
- un brin de patience et de débrouillardise !

C'est parti !


1) Pour commencer, prenez un  feuillet de papier à patron ou papier de soie, et tracez vos gabarits à main levée. Oui c'est pas hyper évident de faire bien du premier coup, mais ça a le mérite de vous laisser choisir la taille de vos éléments, à adapter bien sûr à celle de votre boucle de ceinture.


2) Reportez vos gabarits sur un feuille de rhodoïd ou plastique semi-rigide (ou pas, c'est selon, mais moi j'aime bien garder mes gabarits en rigide car ça permet de ne pas les abîmer et de les réutiliser facilement). Découpez-les : c'est prêt.

3) Reportez ensuite vos formes sur les matériaux choisis : ici, du feutre à chapeau ancien (chiné aux puces) bleu marine, et des chutes de cuir rouge sang. Découpez le nombre de pièces désirées pour pouvoir faire la ceinture ancienne (vous reporter à votre tour de taille) + en prévoir 2-3 de chaque en rab au cas où


 
4) J'ai débuté par le côté boucle : j'ai retaillé sur mesure un des losanges prédécoupés (d'où l'intérêt des quelques uns en rab dont je parlais plus haut) de façon à faire passer ma bride dans la boucle tout en incluant ce morceau dans la compo du motif de la ceinture. J'ai tout monté à la main à petits points de côté, sur le gros grain.


5) Ensuite, il s'agit de placer les losanges au fur et à mesure sur le gros grain et de les coudre au milieu. La composition est la suivante : deux losanges superposés avec pointe du supérieur environ au milieu de celui du dessous, puis le losange suivant vient pointe à pointe.


6) Après avoir ainsi cousu tous mes losanges sur la longueur souhaitée, j'ai repris ma ceinture du début pour apposer l'une après l'autre les feuilles en cuir : chacune se pose au niveau du "trou" laissé par les losanges posés pointe à pointe. J'ai choisi de surpiquer au fil rouge, mais libre à vous de faire cette couture plus discrète ou même plus voyante.


7) Pour terminer, l'épineuse question du bout qui viendra se mettre dans la boucle : cette partie sera sans doute sujet à un peu de prise de tête en fonction de votre tour de taille. J'ai moi-même dû retravailler ma compo d'origine pour trouver la solution qui fonctionnait le mieux, tout en respectant la succession de motifs.

Voilà, normalement c'est fini ! :-)


La partie boucle terminée...


 Pour terminer ce DIY, voilà la ceinture en situation,portée avec une robe 40's en rayonne imprimée !


J'espère que ce petit tuto vous aura donné envie de vous y mettre !? 
A très vite en tous cas pour de nouvelles aventures vintage ;-)




mercredi 6 décembre 2017

Trouvailles Récentes

Traînons encore un peu dans le flashback avec ces quelques trouvailles effectuées en début de mois d'Octobre (wah déjà!) et que je n'avais pas eu le temps de vous montrer...


Depuis, malheureusement, pas de grosses trouvailles, à peine quelques rares bouts de tissu rétro, un cintre recouvert ou une babiole, pas de quoi fouetter un chat ! Alors concentrons-nous sur cette dernière belle moisson de trésors :





On commence avec un peu de mercerie, et un petit lot de boutons anciens plutôt intéressants... Plastique, résine ou pâte de verre, il en a pour tous les goûts et tous les projets !



Pour ma puce dans quelques années, un pyjama 70's so cute à motif d'éléphants un rien psychédéliques :-)


Trop chou ces petits sets d'écolier des années 80, non ?


Je craque pour ce petit cintre en bois peint à tête de lutin !


Ma fille est déjà trop grande pour eux, mais je ne pouvais pas laisser passer ces chaussons 70's trop mignons...


Un nouveau spécimen pour ma collec de pouic -pouics !


Peignes années 70-80 en plastique marbré, flashy à souhait...


Une paire de boucles d'oreilles années 40-50 en pâte de verre noir et métal, vraiment superbes...


...et une paire de clips 40's en os sculpté, trop mignonnes.


Quelques petites nouveautés au rayon broches, avec un Edelweiss en résine façon bakélite, un couple d'oiseaux en métal argenté, et une petite mouche à ailes façon "Tolède".


Pour une petite pièce, un jonc en bakélite marbrée d'un jaune bien flashy (ça faisait un bail que je n'avais plus déniché de bracelet en bakélite en vide-grenier !), et un gros bouton en bakélite marron.


Je ne porte quasi jamais de colliers, mais j'ai flashé sur celui-ci, années 70-80, en plastique bien flashy !


Un joli petit lot de broches "cigale" ! Quelques unes à garder, d'autres à revendre, pour tous les goûts !


Parmi celles que je me suis gardées, gros coup de coeur pour ce spécimen, années 30-40, en lucite rehaussée de métal doré aux délicats détails. Big love.


Toujours aussi fan des trousses et pochettes 70's en vinyle hyper flashy, aux imprimés de fleurs psyché !


Petit coup de coeur pour ce sac en toile brodée années 50-60, a priori un sac de plage car la doublure est en vinyle.


Ce chien en canevas, c'est exactement le genre de truc qui fera hurler mon père ("mais c'est mooooooche !!!") ^^ , mais je n'y suis pour rien, j'adore ! Bon pas tous hein, on est d'accord que yen a des sacrément moches, mais je sais pas celui-là m'a tapé dans l'oeil, les couleurs, le cadre...


Allez, comme d'hab je vous ai gardé le meilleur pour la fin...il n'était pas sur la photo de groupe du début de cet article, un petit oubli, mais c'est pour mieux vous surprendre :



Enorme, que dis-je ENORME coup de coeur pour ce petit nouveau (et pas des moindres) dans ma collection de sacs années 40 période restriction textile ! Il n'était clairement pas donné, mais je ne pouvais pas décemment le laisser m'échapper : j'aime tout ! Couleurs, broderie, motifs... A n'en point douter, une des plus belles pièces de ma collection !


A bientôt pour de nouveaux looks et trouvailles vintage !